Crémation

Démystifions ce qu’est la crémation, étape par étape.

Lorsque vous optez pour la crémation, nous vous offrons un service respectueux de vos valeurs et de vos croyances. Notre four crématoire est soumis à des examens environnementaux tous les 5 ans afin de s’assurer qu’il respecte les normes rigoureuses du Ministère de l’Environnement.

Plusieurs personnes voient d’ailleurs dans la crémation une sorte de rituel de purification par le feu. Au Québec, depuis les années 1980, le mode de disposition du corps qu’est la crémation ne cesse d’augmenter. Beaucoup de gens se posent des questions concernant la procédure employée, tout un chacun y allant de sa propre conclusion, ce qui a donné lieu à bien des légendes urbaines.

Avant la crémation

Avant de procéder à la crémation, nous identifions tout d’abord le défunt par l’entremise de méthodes sûres : l’étiquette fixée par l’hôpital, par photo ou bien évidemment, avec les membres de la famille. Par la suite, un numéro de crémation unique lui sera associé par l’entremise d’une « médaille » métallique, qui suivra les cendres tout au long du processus, ce qui élimine les risques d’erreur.

Nous vérifions ensuite si l’être cher a un régulateur cardiaque, afin d’éviter tout risque d’incident. Le défunt sera déposé au sein d’un contenant de crémation qui, lui, doit être rigide et étanche (fait en carton ou en bois), tout dépendamment du poids de la personne et des demandes de la famille. Le nom de l’être cher sera inscrit sur le contenant de crémation choisi par la famille. Par respect et dignité, nous procédons toujours à l’habillement du défunt. De plus, si vous souhaitez écrire une lettre à votre proche ou y laissez un objet significatif à l’intérieur du contenant, nous vous invitons à le faire.

À cette étape, nous devons nous assurer que le four est à une température de 1050 degrés Celsius avant d’y entrer le corps. Le contenant sera alors glissé sur un assemblage de rouleaux permettant l’entrée au four crématoire en toute sécurité.

Pendant la crémation

Afin d’être conforme à la nouvelle Loi 66, soit celle axée sur les activités funéraires, nous devons recueillir toutes les informations importantes quant à la crémation en cours afin de remplir ce registre. Par exemple, la date de crémation, l’heure à laquelle elle débute, l’heure à laquelle elle se termine, le numéro de la crémation, le nom du crématorium, le nom de la personne qui effectue la crémation, le numéro de permis de l’entreprise ainsi que tous les renseignements importants sur le défunt.

Également, nos opérateurs de four crématoire prennent le soin de s’assurer que le four soit maintenu à une température de 1050 degrés Celsius.

Après la crémation

Lorsque la crémation est terminée, nous vidons respectueusement le four à l’aide d’une gratte. Au crématorium Girardot, nous avons ajouté une étape au processus, soit celle d’aspirer la totalité des cendres à l’aide d’un aspirateur que nous avons nous-mêmes conçu à cet effet. Ceci est dans le but de retenir le plus de cendres possible. Tout ce qui est récupéré du four crématoire est recueilli au sein d’un bac de récupération de cendres. Ensuite, nous laissons refroidir le bac. À l’aide d’un aimant, nous enlevons toutes pièces métalliques présentes, comme les vis et les prothèses internes. Nous broyons les ossements afin de leur donner l’apparence de cendres.

Pour terminer, nous déposons les cendres recueillies dans l’urne choisie par la famille. Nous nous assurons d’ailleurs que le médaillon soit bien attaché au sac de cendres, permettant l’identification des cendres advenant le cas où elles seraient perdues.

Foire aux questions

Quelle est la température interne du four ?

Procédez-vous à l’incinération de plus d’un défunt à la fois ?

Combien de temps dure une crémation ?

De quoi sont constituées les cendres ?

Où sont déposées les cendres ?

Quelle est la différence entre la crémation et l'incinération?

Vous avez d’autres questions auxquelles nous n’avons pas répondu ?

Contactez-nous >